Galaktoboureko au praliné - Γαλακτομπούρεκο με πραλίνα

Le Galaktoboureko est un dessert grec traditionnel à base de crème onctueuse à la semoule fine et de feuilles de filo croustillantes. Proche de la bougatsa (gâteau grec composé aussi de crème pâtissière et de filo), il est toutefois arrosé de sirop pour rendre le tout bien moelleux. Ici, on réalisera une variante de la recette traditionnelle, avec un praliné aux pistaches ou aux amandes.

Préparation : 40 min

Cuisson : 1h-1h30

Ingrédients (pour 6 parts)

2 œufs 

100g de sucre

250g de crème épaisse

250g de lait

1 pincée de sel

85g de semoule fine

3 cuillères à soupe d’huile d’olive vierge extra

70g de beurre 

10 feuilles de filo

Pour le sirop

150g de sucre en poudre

20cl d’eau

Le zeste d’un citron jaune non traité

1 cuillère à café de cannelle

40g de miel

Pour le praliné

100g de pistaches ou d’amandes non salées

3 cuillères à soupe de miel

2 cuillères à soupe d’eau

Préparation

1. Dans un premier temps, préparer le praliné : dans une poêle à feu vif, faire torréfier les pistaches ou les amandes. Hors du feu, verser le miel et mélanger. Faire chauffer la préparation à feu doux 2-3 minutes tout en mélangeant pour que le miel ne brûle pas. Sur une feuille de papier cuisson, verser et laisser refroidir complètement (jusqu’à ce que le miel durcisse) à température ambiante, ou au réfrigérateur pour aller plus vite. Une fois le mélange refroidit, le mixer en ajoutant les 2 cuillères à soupe d’eau jusqu’à avoir une préparation lisse. 

2. Dans une casserole, verser la crème épaisse, le lait, 50g de sucre, la pincée de sel, et porter à ébullition. Ajouter ensuite la semoule fine et mélanger jusqu’à ce que la préparation s’épaississe (environ 4-5 minutes). Hors du feu, incorporer l’huile d’olive, transférer dans un cul-de-poule et mélanger pendant 3-4 minutes pour qu’elle baisse en température et réserver.

3. Préchauffer le four à 160°C (TH 5).

4. Préparer ensuite le sirop : dans une casserole à feu moyen, mélanger les 150g de sucre, l’eau, la cannelle, le zeste de citron et porter à ébullition. Mélanger pour que le sucre se dissolve bien dans l’eau, puis retirer du feu et incorporer le miel. Réserver.

5. Battre les œufs avec les 50g de sucre restant à l’aide d’un batteur électrique jusqu’à ce que le mélange devienne aérien, comme une meringue. L’incorporer au mélange semoule-lait-crème délicatement pour que les œufs ne retombent pas. 

6. Faire fondre le beurre au bain-marie ou au micro-ondes. Beurrer le fond d’un plat rectangulaire allant au four. Assembler le galaktoboureko en déposant une feuille de filo puis l’arroser de beurre fondu. La recouvrir d’une autre feuille de pâte, et l’arroser de beurre. Renouveler l’opération trois fois pour avoir 5 feuilles de filo au fond du plat. Il faut que les feuilles dépassent du plat, car on les repliera ensuite. 

7. Étaler la moitié de la crème au fond du plat, ajouter le praliné puis recouvrir du reste de crème. Recouvrir la préparation d’une feuille filo et l’arroser de beurre, faire de même pour les feuilles restantes. Replier ensuite les feuilles sur le dessus du plat, pour que la crème ne déborde pas à la cuisson. S’il reste du beurre, le verser sur le dessus du gâteau.

8. Avec la pointe d’un couteau, diviser les parts du galaktoboureko en pré-découpant les feuilles de filo (juste le dessus, il ne faut pas découper la crème ni les feuilles au fond du plat). 

9. Enfourner et laisser cuire entre 1h et 1h30, en fonction de la puissance du four : il faut que la filo soit dorée et croustillante. À partir d’1h, si les feuilles filo ne sont pas assez dorées, surveiller la cuisson toutes les 10 min pour ne pas les brûler. 

10. Dès que le galaktoboureko est cuit, verser le sirop dessus et laisser reposer. 

Bon appétit. Καλή όρεξη !